Les émotions à travers les constellations familiales systémiques

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Avez-vous déjà entendu parler d'intelligence émotionnelle ou d'intelligence du cœur ?

Dans notre organisme, au moins dès la naissance, les animaux que nous sommes, reçoivent dans le « kit de survie » un automatisme émotionnel.

Quand le corps envoie un message automatique de peur, c'est qu'il y a danger et nécessité de fuir ou d'attaquer.
Quand le corps envoie la colère, il y a nécessité de décharge et de rétablissement de l'ordre.
Quand le corps envoie la tristesse, il invite au retrait, et quand la joie est là, le besoin est dans le partage.

Le système émotionnel est notre « outil » pour éprouver le monde. Tel un thermomètre, il va nous indiquer nos états intérieurs mais il va aussi nous aider à comprendre ce qui se passe autour de nous.
A travers ces quatre émotions de base, il va construire peu à peu un véritable « catalogue » individuel, jour après jour, depuis le berceau, et à chaque expérience, à chaque contact... C'est un véritable langage sans mot.

Ce catalogue est donc constitué de ce que nous appelons « les sentiments » qui sont l'union entre la pensée et l'émotion. Ils s'expriment en fonction de notre vécu et de notre héritage familial et ont un signal particulier pour chacun d'entre nous. Avec l'âge ou avec les expériences, nous pourrions devenir de véritables génies capables « d'entendre » tous nos messages corporels. Ces sentiments nous rendent capables d'exprimer avec justesse, avec droiture, ce qui nous habite à chaque instant. Cela permet d'établir une relation avec notre entourage et de réagir en fonction de ce qui est en face de nous : par exemple, nous pouvons nous retirer en cas de peine afin de ne pas peser sur l'entourage, ou au contraire distribuer nos joies, ou encore sentir la peur qui nous fait signe, etc.

La particularité de cet appareil émotionnel, c'est qu'il éprouve lui-même des émotions. Surréaliste ?
Il est, peut-être aussi, soumis aux interdits, aux censures. Une souffrance durant la construction de notre personnalité peut inhiber, voire interdire complètement l'accès à une ou plusieurs émotions de base. Il ne nous reste plus qu'à boiter, à ressentir de travers et à exprimer de travers, comme si l'on semait du blé pour récolter des orties. « Je veux comprendre pourquoi, j'ai pourtant fait ce qu'il fallait». Souvent une séance de psychothérapie commence par cette phrase. Ainsi s'engage un véritable travail sur le comprendre, alors que bien souvent, il nous faudrait travailler sur le ressenti. Surtout que personne ne nous a appris à parler de nos sensations, ni comment traiter une émotion qui procure de la souffrance (angoisse, jalousie, culpabilité, désespoir, etc.), de les accueillir, de nous donner le temps de les vivre, sans se juger pour pouvoir les laisser s'évaporer.

Les constellations familiales ou systémiques ont un rôle majeur dans cet espace.

Lorsque nous assistons à une constellation familiale, lorsque nous représentons un autre personnage que nous, NOUS SOMMES AUTORISES à ressentir tout ce qui se passe dans notre corps.

Il ne s'agit pas de théâtre ! Le représentant n'a pas besoin de se laisser aller à l'expression totale de son ressenti, il l'éprouve, il le nomme, le vit en toute conscience avec ses degrés d'intensité et peut l'intégrer. L'animatrice ou l'animateur est là pour accompagner en douceur ces émotions dans le respect de tous ces processus.

Nul besoin de réfléchir, nul besoin d'être doué, nul besoin d'être généreux ou ouvert, cela se passe tout seul :
par exemple, je vais une fois, éprouver de la rage, d'autres fois de la tristesse. A certains moments, la peur va me figer, dans d'autres cas cette même émotion va me faire trembler ou suer. Je peux encore me retrouver coupé de mes émotions ou me pétrifier, dans ce cas ma tête peut savoir et mon corps ne sent rien. La naissance de ces émotions dans mon corps est subtile avec des degrés différents. Ces ressentis peuvent être aussi en relation avec les organes, les différentes parties de mon corps. Ils peuvent être en relation avec un handicap, une maladie.

Toutes ces émotions s'offrent à notre corps, elles le traversent. Elles créent un nouveau message ou simplement une identification des ressentis que l'on n'avait pas nommés. Par exemple, cette sensation s'appelle rage, celle-ci la colère, celle-là la haine, etc. Une voie s'ouvre ou se réouvre. Cet apprentissage corporel bienfaisant voit le jour. Cela se passe entre Soi et soi. C'est un véritable cadeau de pouvoir ressentir cette palette de couleurs raffinées de mots intérieurs. Il nous permet d'être en accord avec nous-même et nous autorise à faire plus confiance à ce que l'on ressent.

Grâce aux constellations, notre corps retrouve le chemin du ressenti des émotions, notre esprit l'intègre au catalogue, et notre réponse à la vie gagne en justesse.


 


Maryse Respaud & Evelyne Deydier
Animatrice en constellations familiales
Praticienne en psychothérapie

Animatrice en constellations familiales

 







Commentaires   

0 #2 PASCAL ANGER 02-06-2012 14:35
j'aim beaucoup cet article
Citer
0 #1 Desclèves 31-05-2012 23:24
Je le confirme, un magnifique travail de paix intérieure, qui se propage autour de soi. Longue vie à votre binôme !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir