Les huiles essentielles : nos alliées pour un hiver plein de santé !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
L'hiver est une des meilleures saisons pour découvrir et tester l'efficacité des huiles essentielles pour traiter les maux les plus courants en cette saison.
Nombreuses sont les huiles essentielles reconnues et étudiées pour leurs propriétés anti-infectieuses, immunostimulantes, antivirales et tonifiantes.
Ce sont principalement les huiles essentielles riches en alcools terpéniques et en oxydes terpéniques qui nous intéressent tout particulièrement en cette période, elles nous offrent des propriétés anti catarrhales et antivirales tout à fait remarquables. Pour les infections plus tenaces nous aurons recours aux huiles essentielles à phénols.

Les huiles essentielles pour l'hiver

Les huiles essentielles présentées dans cet article sont une sélection non exhaustive et personnelle. Je les ai sélectionnées pour leur facilité d'utilisation et parce qu'elles sont en majorité dénuées de toxicité.
D'autres huiles essentielles restent très intéressantes également pour traiter les maux de l'hiver (romarin à cinéole, myrte verte à cinéole, lavande aspic, eucalyptus globulus, niauli, cajeput, thym à linalol, palmarosa, inule, hysope couché var. decumbens à ne pas confondre avec l'hysope officinal).

Arbre à thé (melaleuca alternifolia)
En 2009 les conclusions d'une étude réalisée par le département de microbiologie de l'Université de Catane en Italie, attribuent à l'huile essentielle de l'arbre à thé une action antivirale sur le virus de la grippe H1N1 et fait mention de son potentiel dans le traitement de la grippe provoquée par ce virus (5).
L'huile essentielle d'arbre à hé est l'une des plus connues et des plus utilisées en médicine aromatique. Elle est antibactérienne, antivirale et immunostimulante.
Elle sera utile en hiver pour combattre tout type d'infection de la sphère O.R.L. en synergie avec d'autres huiles essentielles.

Indications thérapeutiques : otites, sinusites, angines, rhinopharyngites, grippe.
Voix d'administrations : cutanée et orale.


Bois de Hô (cinnamoum camphora ct linalol)

L'huile essentielle de bois de Hô est très proche biochimiquement parlant de l'huile essentielle de bois de rose qu'elle va progressivement remplacer. Cet arbre qui pousse dans la forêt amazonienne est menacé de surexploitation depuis déjà longtemps et c'est la raison pour laquelle son huile essentielle vient d'être retirée du marché et sera absente durant 2 ou 3 ans.
Riche en linalol, l'huile essentielle de bois de Hô nous offre des propriétés anti-infectieuses puissantes. Elle est antivirale et immunostimulante. Elle sera très utile pour combattre les infections O.R.L. surtout dans le cas des plus petits.

Indications thérapeutiques : Rhino-pharyngite, bronchite, grippe. 
Voix d'administrations : aérienne et cutanée.

Cyprès toujours vert (cupressus sempervirens)
L'huile essentielle de cyprès de Provence est tout particulièrement intéressante pour soulager la toux sèche.

Voix d'administrations : aérienne et cutanée.
Indications thérapeutiques : toux sèches.
À noter : il est conseillé de ne pas l'utiliser en cas de cancer hormono-dépendant.

Eucalyptus radié (eucalyptus radiata ssp radiata)
L'huile essentielle d'eucalyptus radié est des plus intéressantes pour prévenir les maux de l'hiver. Elle est idéale pour toute la famille y compris pour les enfants. En diffusion elle limitera considérablement les risques de contagion.
Son odeur douce et légèrement citronnée plaira à tous et à toutes.
Ses propriétés anti catarrhales, expectorantes, antivirales et immunostimulante font de cette huile essentielle une incontournable de l'hiver.
Elle est énergisante et offre une aide précieuse en cas de fatigue.

Voix d'administrations : aérienne, cutanée et orale.
Indications thérapeutiques : infections respiratoires (rhino-pharyngite, sinusites, bronchites, otites, etc.)

Laurier noble (laurus nobilis)
Les propriétés anti-infectieuse, anti catarrhales, expectorantes et antivirales de l'huile essentielle de laurier noble sont particulièrement intéressantes pour combattre la grippe.

Voix d'administrations : cutanée et orale.
Indications thérapeutiques : affections virales.

Mandravasarotra (Cinnamosma fragans)
Plus simplement appelé « saro » cette huile essentielle est également proche de l'huile essentielle de ravintsara. Elle provient également de Madagascar et elle est particulièrement intéressante en pédiatrie.
Elle est anti catarrhale, expectorante, antivirale et immunostimulante.

Voix d'administrations : aérienne, cutanée et orale.
Indications thérapeutiques : rhumes, sinusites et bronchites

Marjolaine à thujanol (origanum majorana ct thujanol)
L'huile essentielle de marjolaine est généralement employée pour combattre les effets négatifs du stress et pour son action sur la sphère musculaire. Elle est désormais utilisée pour remplacer l'huile essentielle de thym à thujanol souvent en pénurie, si toutefois son pourcentage en thujanol (25 a 28 %) est suffisant pour lui conférer des propriétés équivalentes à celles du thym ct thujanol . Dans ce cas elle sera extrêmement utile pour traiter les angines et les affections virales.
Voix d'administrations : aérienne, cutanée et orale.
Indications thérapeutiques : angine, bronchite, laryngite, sinusite, rhinopharyngite, grippe.

Ravintsara (cinnamomum camphora ct cinéole)
Originaire de Madagascar cette huile essentielle est indispensable pour prévenir et traiter les maux de l'hiver. Elle est très similaire à l'huile essentielle d'eucalyptus radié, cependant son odeur et différente. Elle est néanmoins plus efficace pour combattre les infections virales : grippes, hépatites, herpès, zona, etc.
À noter : ne pas confondre avec l'huile essentielle de ravensare aromatique. Elles ont longtemps été confondues. Il s'agit cependant de deux huiles distinctes, elles n'ont pas la même composition biochimique.

Voix d'administrations : aérienne, cutanée et orale.
Indications thérapeutiques : affections virales, bronchites, rhino-pharyngite, refroidissement.

Romarin à verbénone (rosmarinus officinalis ct verbénone)
L'huile essentielle de romarin à verbénone est particulièrement intéressante pour ses propriétés mucolytiques.
On l'utilisera en synergie avec d'autres huiles essentielles pour traiter bronchites et sinusites.

Indications thérapeutiques : Sinusites, bronchites, congestions pulmonaires.
Voix d'administrations : cutanée et orale.

Origan (origanum compactum)
L'huile essentielle d'origan compact est indispensable dans notre trousse aromatique de l'hiver. Ses propriétés anti-infectieuses très puissantes feront le bonheur de tous ceux qui souffrent d'angines à répétition. Ses effets se constatent en moins de 24 heures. Les douleurs et la difficulté pour avaler qui accompagnent les angines disparaissent dans ce laps de temps.
Le seul inconvénient de l'huile essentielle d'origan compact est qu'elle est extrêmement irritante pour la peau et les muqueuses. Il est fortement conseillé de la prendre exclusivement par voix orale sous la forme de capsules oléagineuses (disponibles en pharmacies, herboristeries ou magasins BIO) et de suivre attentivement les indications.

Indications thérapeutiques : bronchites, angines, grippes, sinusites, laryngites, trachéites.
Voix d'administrations : orale.

 

Les gestes aromatiques de l'hiver

Il est évident que ces propositions aromatiques sont complémentaires à d'autres gestes de santé naturelle.
Il existe de nombreuses plantes et remèdes naturels tout à fait indiqués pour accompagner et renforcer l'efficacité des huiles essentielles, celles-ci faisant, de fait, partie des remèdes phyto-thérapeutiques utilisés en naturopathie.

Prévenir les maux d'hiver :
Voix aérienne :
Il est fortement conseillé d'investir dans un diffuseur d'huiles essentielles (HE) !
10 gouttes d'HE d'eucalyptus radié + 5 gouttes d'HE de saro
Diffuser 3 fois par jour durant 30 minutes durant les périodes à risque.

Voix cutanée :
Durant les périodes à risque ou durant l'hiver du lundi au vendredi par exemple.
Adultes : matin et soir appliquer 6 gouttes d'HE pure de ravintsara le long de la colonne vertébrale.
Enfants (3 à 12 ans) : le matin appliquer 2-3 gouttes d'HE pure de ravintsara.
En prévention Il est intéressant d'alterner les huiles essentielles de ravintsara, d'eucalyptus radié et de saro.

 

Accompagner les maux d'hiver :

GRIPPE (à partir de 16 ans) :

Voix cutanée :
3 ml d'HE de ravintsara
1 ml d'HE d'arbre à thé
1 ml d'HE de laurier noble
1 ml d'HE de bois de rose
Appliquer 10 gouttes 6 à 8 fois par jour pendant 3 jours. Alterner les applications sur le thorax et le long de la colonne vertébrale.

Voix orale :
2 gouttes d'HE de ravintsara dans une cuillère à café de miel 3 fois par jour pendant 5 jours.

Voix aérienne :
Afin d'éviter la contagion à tous les membres de la famille il est fortement recommandé de diffuser de l'HE de ravintsara ou d'eucalyptus radié.

ANGINE (à partir de 16 ans):

Voix orale : 2 gouttes d'HE de Marjolaine à thujanol dans une cuillère à café de miel 3 fois par jour pendant 5 jours.

Ou bien
1 capsule d'origan compact (en pharmacie) 6 fois par jour pendant 5 jours.

RHUMES, REFROIDISSEMENT (à partir de 16 ans)

Voix cutanée :
6 gouttes d'HE de ravintsara ou d' HE d'eucalyptus radié sur le dos et le thorax 6 fois par jour pendant 3 jour.
Pour dégager les sinus : 1 goutte d'HE d'eucalyptus radié en massage local autour des sinus ou bien un goutte sur un coton et inhaler. 4 fois par jour.

TOUX GRASSE (à partir de 16 ans)

Voix cutanée :
1 goutte d'HE d'eucalyptus radié
1 goutte d'HE de romarin à verbénone
1 goutte d'HE de ravintsara
Appliquer 3 à 5 fois par jour sur le thorax et le dos.

TOUX SÈCHE (à partir de 16 ans)

Voix cutanée :
Appliquer 2 gouttes d'HE de cyprès mélangées avec quelques gouttes d'huile végétale, 4 fois par jour.

Voix aérienne :
Diffuser 10 gouttes d'HE de cyprès + 5 gouttes d'HE d'eucalyptus radié ou respirer directement 2 gouttes d'HE de cyprès déposées sur un mouchoir.
Un plus : humidifier l'atmosphère !


Observations :
Les conseils ci-dessus ne remplacent pas l'avis d'un médecin.
Il existe de nombreux produits à base d'huiles essentielles pour traiter les maux de l'hiver (synergies pour diffuseur, lotions, sprays nasals, sirops, pastilles pour la gorge, etc.).
N'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Recommandations :
Femmes enceintes : les huiles essentielles sont interdites durant les 3 premiers mois de la grossesse. Par la suite certaines huiles peuvent être utilisées, de même au cours de l'allaitement. Les conseils ci-dessus ne sont pas valables pour les femmes enceintes ou allaitantes. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Les enfants : les conseils ci-dessus ne sont pas valables pour les enfants sauf pour le cas de prévention mentionné.

Les personnes ayant un terrain allergique devront réaliser un test préalable qui consiste à déposer dans le creux du coude quelques gouttes de la préparation à base d'huiles essentielles et d'attendre une vingtaine de minutes. Si aucune réaction cutanée n'apparaît, le traitement peut être mis en place.

Se laver les mains après chaque utilisation.
Respecter les doses indiquées.

Utilisez toujours des huiles essentielles chémotypée (labels HECT ou HEBBD) et de préférence BIO.


Antonia Jover
Aromatologue
http://antoniajover.wordpress.com

Bibliographie :
L'aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles. Dominique Baudoux
Guide pratique d'aromathérapie familiale et scientifique. Dominique Baudoux
Les huiles essentielles, médecine d'avenir. Jean-Pierre Willem
Ma bible des huiles essentielles. Danièle Festy

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir