Les facteurs psychologiques à l'origine des maladies, de leur guérison, du maintien de la santé.

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Ayant ressenti toute jeune, à cause de mon environnement familial, l'intrication qu'il y a entre le corps, l'affectif et le mental, j'ai fait mes études de médecine,il y a de cela 55 ans, avec l'intention de soigner les personnes souffrant dans leur corps ou dans leur être sans avoir recours (sauf urgence) aux tranquillisants et antidépresseurs qui ne font que rendre supportables et refoulées, sans les guérir, les souffrances morales.

Ceci est donc le témoignage d'un médecin clinicien.

Apres ces études de médecine qui m'ont appris à soigner des corps, je me suis mise à l'écoute de ces personnes, de leur façon de vivre leur maladie mais aussi de leur vécu avant la maladie et j'ai été très interpellée de voir des cancers guérir alors qu'à l'époque ils étaient synonymes de « mort ».
Très vite submergée par toutes ces confidences (les études de médecine ne préparaient et ne préparent toujours pas, je crois, à l'écoute de l'affectif), j'ai suivi parallèlement une formation à l'écoute passant par une psychanalyse personnelle. Mon écoute s'est améliorée, et j'ai découvert, grâce à ces personnes qui me parlaient d'elles, les liens entre la maladie et le mental.

En 45 ans d'exercice, j'ai découvert des pistes sur les origines des pathologies diverses : cancers, scléroses en plaques, Parkinson, diabètes, maladies cardio-vasculaires, dermatologiques, digestives, allergiques, auto-immunes, migraines, fibro-myalgies, Alzheimer, dépressions, angoisses, anxiétés, autres, et, de ce fait, trouver des moyens pour :

  • garder sa santé toute la vie
  • prévenir la maladie
  • devenir acteur dans sa guérison en collaboration avec la médecine

Ce n'est pas moi qui ai fait ces découvertes, ce sont les personnes que j'ai écoutées ;
Ce n'est pas moi qui les ai guéries, ce sont elles qui se sont guéries en s'écoutant parler, prenant ainsi conscience des origines de leur mal et trouvant elles-mêmes les moyens d'y remédier.

Lorsque on a repéré en soi ces facteurs, il nous appartient :

*Si l'on est malade, de chercher leurs origines et d'éradiquer celles-ci car si on ne détruit leurs racines les comportements pathogènes repoussent comme de mauvaises herbes.

*Si l'on est en bonne santé, il est important de prendre conscience de ce qui a contribué durant toute notre vie à garder notre équilibre tant corporel que psychologique et qui ne dépend que de soi. Par exemple : éléments d'hygiène de vie, activités, vie relationnelle riche et variée etc... Il nous restera à veiller à maintenir ces éléments quelque soient les changements de vie.


Les voici :

Tout d'abord

* le non-respect des exigences du corps.

Le corps est une réalité qui a des exigences vitales : alimentation, sommeil, mouvement, limites.
Non seulement, il est indispensable de connaître ces exigences, mais encore faut-il les respecter et découvrir en soi ce qui fait que l'on n'en tienne pas compte .

*les facteurs environnementaux mal gérés.

L'être humain vit dans un environnement qu'il ne maîtrise pas vraiment .

L'être humain est quelqu'un qui vit dans une société donnée qui a ses exigences.
Après avoir pris conscience de la façon dont on les vit et ce que ça produit en soi : bien être ? j'en profite. mal être ? j'apprends à les gérer.

L'être humain est né dans une famille, a reçu une éducation.
Celle que j'ai eu m'aide t'elle à vivre bien ? A être en bonne santé ? C'est bon je ne change rien ! Sinon elle me rend mal dans mon corps, dans mon être, dans ma vie. Je la remets en cause pour m'en sortir .


*les facteurs psychologiques qui épuisent notre état général :

Non respect de soi, refoulement, culpabilité, identification, dépendance au jugement de l'autre.

Il est possible de s'en dégager en se faisant aider par une thérapie analytique parfois de très courte durée pour retrouver une liberté intérieure, nous permettant de mettre toute l'énergie au service de notre bien-être.
(j'ai dit analytique c'est-à-dire avec un psychanalyste car celle méthode permet de remonter aux origines de nos fonctionnements et, donc, d'en tarir la source)


* une perte d'équilibre lors de grands changements

Départ des enfants, deuil, rupture de couple, chômage, retraite

Il est possible d'acquérir suffisamment de force pour qu'ils ne nous désarçonnent pas .

On n'a pas toujours du pouvoir sur les événements mais on peut en avoir sur la façon de les vivre, ce n'est pas une question de volonté, c'est une question d'éclairage qui, souvent ne peut nous venir qu'avec un tiers.

 

* un vieillissement mal vécu

L'être humain est programmé pour vivre 120 à 130 ans sans maladie comme une bougie qui finit par s'éteindre en fin de mèche.
L'être humain vieillit progressivement mais sainement, encore faut-il ne pas confondre vieillissement normal et vieillissement pathologique !
Il est important de les différencier l'un de l'autre et de découvrir en soi ce qui nous porte à les confondre.


A la lueur de ces pistes, il est possible de devenir acteur de sa santé, de sa guérison et premier collaborateur de son médecin si la maladie est déjà là.

 

Minou Poirier

Commentaires   

+1 #3 Docteur Poirier 31-03-2010 17:02
Bonjour,

La fibromyalgie est la traduction par le corps de tensions intérieures accumulées et refoulées, souvent depuis longtemps.

Le traitement comprend donc plusieurs techniques:

pour être soulagée: la sophrologie,la fasciathérapie, la musicothérapie, la cure thermale

poue supprimer les causes: la psychothérapie analytique.

bonne route sur le chemin de la guérison! cordialement

vous pouvez me joindre à
Citer
0 #2 emilie 29-03-2010 17:36
bonjour
j ai 26ans,je suis atteinte de fibromyalgie que puis je faire pour ameliorer mon état?merci d avance
Citer
0 #1 djennadi samir 12-02-2010 02:49
je ss un jeune de 20 j ai vecu et je vie encore des problem pshicho le prblm set que je peux pas sortir de ma chambre je me sens que tout le monde regole sur moi j aime pas ma structure mon phisique entier alor je ss enferme et pas trouve un lien ac le social alor la melleur solution (le suicide )
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir